Fil info

Les moyens manquaient pour suivre les frères Abdeslam

C’est ce mardi qu’est rendu public le second rapport intermédiaire du Comité P évaluant l’enquête sur les auteurs des attentats de Paris. Le Soir a pris connaissance des grandes lignes de ce rapport.

Une série de « manquements »

La police des polices met en lumière une série de « manquements » qui ont permis à Salah et Brahim Abdeslam d’échapper à la surveillance dont ils auraient dû faire l’objet. On apprend ainsi que début 2015, un inspecteur de Bruxelles-Ouest signale par P.-V. à la cellule antiterroriste de cette zone de police que les frères Abdeslam cherchent à se rendre en Syrie. Ceux-ci sont auditionnés sans faire l’objet d’aucune inculpation.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct