Fil info

Cyclistes: gare à l’emportiérage!

Deux cyclistes heurtés le même matin par les portières de véhicules ministériels : voilà de quoi attirer l’attention sur les dangers que présentent les pistes cyclables, même dans la rue Ducale. Mais aussi sur une lacune lexicale : comment désigner ce type d’accident qui met brutalement un deux-roues face à une portière ?

Un nom nous est proposé par les Québécois : emportiérage. Cet équivalent de l’anglais (car) dooring a gagné droit de cité dans la Belle Province où l’on est soucieux, plus qu’en Europe, d’éviter les anglicismes inutiles. Le vélo étant l’une des solutions pour réduire les problèmes de mobilité urbaine, ne faut-il pas adopter d’urgence le néologisme forgé par nos cousins d’Amérique du Nord ? Il me semble qu’il tient bien la route…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct