Fil info

Ils font entrer les objets connectés dans nos vies

Olivier Van de Werve, en charge du «
business development
» au Cetic. © Lindsay Zébier
Olivier Van de Werve, en charge du « business development » au Cetic. © Lindsay Zébier

Le nombre d’objets connectés de toutes sortes – de la voiture ou montre connectée au thermostat de nouvelle génération – devrait dépasser cette année les 6 milliards d’unités, selon le bureau d’analystes Gartner. D’ici peu, l’Internet des Objets (IoT) comptera plus de spécimens que la race humaine. Et c’est sans compter le seigneur des objets (hyper)connectés, l’omniprésent smartphone. Mais ce dernier repose sur l’interaction avec l’homme, alors que le propre de la masse grandissante des objets connectés est justement de fonctionner tous seuls, sans la moindre intervention humaine. Des capteurs, une couche logicielle et un réseau de communication suffisent.

L’IoT est déjà largement utilisé dans les environnements industriels pour détecter des pannes ou automatiser la maintenance de machines, par exemple. Le nombre de cartes SIM dédiées aux objets connectés augmente de façon exponentielle.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct