Fil info

Un prêtre pédophile témoigne: «Je n’aurais jamais dû être ordonné prêtre!»

Tadig Fulup (pseudonyme) va ressentir l’appel à 18 ans. C’est à l’âge de 20 ans qu’il entre au séminaire. Une mère autoritaire et castratrice, un père absent, une grande timidité… à 22 ans, le jeune homme perd pied. Quatre ans avant son ordination, il va commencer ce qu’il appelle sa “période” pédophile. « Pendant trois semaines par mois, je serai nommé dans une aumônerie de collège. Sur cette durée, je me souviens avoir commis trois agressions sexuelles. Au terme de deux camps, mon comportement fut remis en cause. Par qui ? Je ne le saurai jamais, mais les deux prêtres dont je dépendais me demandèrent de surveiller mon attitude, que ce n’était « pas bien de faire cela ». Ensuite, pendant mon année diaconale, je commettrai à nouveau plusieurs agressions sur un jeune garçon que je rencontrerai chez lui. C’était des attouchements. Je ne commis jamais aucun viol et aucun enfant ne vit jamais ma nudité.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct