Guillaume Bottazziveut «créer une ambiance poétique place Jourdan»

Après avoir joué les équilibristes durant près de trois mois, l’artiste français Guillaume Bottazzi a quitté son perchoir de la place Jourdan et rangé ses pinceaux. Mission accomplie, il laisse derrière lui une fresque géante de 16 mètres sur 7 sur la façade d’un immeuble de logements, connu sous le nom de Baugency, à l’angle avec la rue Gray.

Une œuvre où rondeurs et couleurs pastel invitent à la quiétude. « Je suis avant tout dans l’abstrait, j’aime les formes organiques et les courbes car je pense qu’elles adoucissent l’environnement », expliquait le peintre lors d’une rencontre avec des élèves d’Etterbeek en septembre dernier. Une œuvre qui n’a par ailleurs pas de nom, l’artiste préférant laisser à chacun l’occasion de faire vrombir son imaginaire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct