Fil info

Tunisie: 100 dessins pour appeler à la libération de Jabeur Mejri

L’adoption de la nouvelle Constitution tunisienne sera célébrée en grande pompe le 7 février prochain. Pendant ce temps, Jabeur Mejri guette toujours une grâce présidentielle, seule issue à sa libération. Ce jeune Tunisien a été condamné, en 2012, à 7 ans et demi de prison pour « diffusion d’un travail écrit visant à perturber l’ordre public » et «  outrage aux valeurs sacrées à travers des actions ou des mots ». Il avait publié sur Facebook des caricatures du Prophète Mahomet, dessins considérés comme insultants envers l’islam.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct