Fil info

«Les violences policières restent impunies», selon la Ligue des Droits de l’Homme

La Ligue des Droits de l’Homme (LDH) a dressé mercredi un premier bilan de son Observatoire des violences policières, lancé il y a un an. L’objectif d’un tel outil reste inchangé : dénoncer le comportement des quelques fautifs qui desservent la fonction et, par leurs actes, ancrent le sentiment d’impunité au sein de la population mais aussi de la profession. La Ligue est parvenue récemment à deux constats en Belgique : la criminalisation de la contestation sociale et l’impunité de fait dont jouissent les auteurs de violences policières, rappelle Alexis Deswaef, président de la LDH. Celle-ci, remplissant son «  rôle de vigilance sur des situations qui portent atteinte aux droits fondamentaux

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct