Fil info

Municipales en France: le Front national s’enracine

C’était écrit. Selon le mot d’un socialiste la semaine dernière, la gauche allait se prendre « une deuxième balle ». C’est même tout le barillet que les électeurs français ont vidé ce dimanche.

Le deuxième tour des municipales n’a pas démenti le premier. Pire : il a amplifié la claque pour la majorité au pouvoir. Deux ans après son arrivée à l’Elysée, François Hollande essuie un vote sanction qui restera dans les annales des défaites. Une raclée comparable, pour les socialistes, à celle de 1983, deux ans après l’arrivée au pouvoir de François Mitterrand. Et un camouflet digne, pour l’UMP, de celui subi en 2008, un an après le sacre présidentiel de Nicolas Sarkozy.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct