Fil info

Le Gaume Jazz Festival s’est ouvert sur fond de polémique israélo-palestinienne

Le Gaume Jazz est, par essence, un festival où on se sent bien. Le beau décor du château et du parc de Rossignol, dans ce petit village de l’entité de Tintigny, à deux pas d’une belle église, où se déroulent quelques concerts plus intimes. L’ambiance bon enfant, conviviale, souriante, même quand la pluie arrose le site. Ce vendredi, cependant, on remarquait des policiers sur la plaine. Grande première. C’est que le festival a reçu des menaces de la part d’excités qui le prennent pour un propagandiste de la politique d’Israël. Parce que des artistes israéliens sont au programme. En particulier, le contrebassiste Adam Ben Ezra, qui a inauguré la manifestation en jouant en solo et en chantant, et c’était original et beau ; et le quartet d’Ofri Nehemya, le jeune batteur d’Avishai Cohen, qui joue ce samedi.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct