Fil info

Les assesseurs défaillants condamnés à des amendes de 300 euros

Trois assesseurs absents ou arrivés en retard lors des dernières élections ont été condamnés mardi par le tribunal correctionnel de Liège à des amendes de 300 euros.

L’un d’eux avait affirmé qu’il avait assez de travail et qu’il aurait préféré voir des chômeurs effectuer ces tâches électorales. Un second disait ne pas avoir reçu le recommandé contenant sa convocation et se justifiait en soulignant qu’il n’avait pas signé d’accusé de réception. Le troisième avait justifié son retard en soutenant qu’il avait vécu une nuit difficile par le fait qu’il était le père d’un enfant victime d’allergies.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct