Fil info

Marianne Faithfull: «La seule chose à sauver, c’est l’amour»

Son appartement parisien baigné de lumière abrite une jolie terrasse de petits pots fleuris. Sur la table, un livre ouvert sur le flanc, ce sont « Les mémoires d’Hadrien », de Marguerite Yourcenar. Marianne Faithfull s’exprime en anglais, la langue des musiciens. Elle évoque le désordre de sa vie, ses péchés mortels, ses succès et sa descente aux enfers. Sans gloire, sans fard, prudente avec la presse qui l’a souvent desservie et tranchante quand le propos lui déplaît. Seuls le présent, sa tournée mondiale et sa musique lui importent. Elle porte un regard lucide et ironique sur le monde. Et au fond des yeux, une force de vie sans limite.

Comment doit-on comprendre le titre de votre nouvel album : « Give My Love to London » ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct