Fil info

Ne pas céder à la psychose? C’est déjà fait

Les douze mesures de sécurité annoncées par le gouvernement Michel auraient sans doute suscité, en temps normal, un débat d’idées au Parlement tant ce qui concerne les libertés est précieux et se doit d’être approché à pas juridiquement et moralement comptés. Paris d’abord, Verviers ensuite ont provoqué l’accélération de la mise en œuvre de ces mesures, déjà prévues dans l’accord gouvernemental. C’est du pain béni pour la coalition suédoise qui l’emporte sans devoir défendre excessivement ses projets. C’est aussi une victoire pour les terroristes qui sont parvenus à mettre notre démocratie sous sujétion.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct