Fil info

«Ce n’est pas parce qu’on est Wallon qu’on est plus contrôlé», assure Johan Van Overtveldt

« L a répartition géographique des contribuables n’est pas un critère justifiant un contrôle  », a indiqué mercredi le ministre des Finances, Johan Van Overtveldt, en Commission de la Chambre en réponse à une question de Stéphane Crusnière (PS).

Selon les statistiques des contrôles fiscaux portant sur l’exercice d’imposition 2013, les Wallons ont été proportionnellement plus contrôlés que les Flamands. Alors qu’ils représentent 32 % de la population, ils ont subi 47 % des contrôles, a fait remarquer le député. Cette disproportion s’est vérifiée pour les exercices précédents.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct