Fil info

Ismaël Saïdi : «Mon pays nous a jetés dans les bras de salafistes»

Invité du Grand Oral La Première/Le Soir, Ismaël Saïdi explique, comme dans sa pièce, que le djihad est une hydre à deux têtes (voir la vidéo du Grand Oral sur mobile). La tentation du djihadisme trouve son origine dans le fait que les jeunes sont abandonnés dans des quartiers délaissés mais également en raison d'un problème de pression et d'intolérance au sein de la communauté musulmane. Il reproche aux autorités de les avoir jetés dans les bras des salafistes et affirme qu'il y a un dysfonctionnement dans les mosquées.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct