Fil info

Raphaël Glucksmann:«Nous avons oublié la force des idées»

L’essayiste français Raphaël Glucksmann a grandi à une époque grisée par la chute du Mur de Berlin (novembre 1989), la fin proclamée des idéologies et la disparition des périls. Une génération vernie, qui ne connaîtrait la guerre, ni chaude ni froide, oublierait les clashs politico-religieux des temps passés… On a vu la suite, hélas ! D’où le titre de son dernier essai : Génération gueule de bois, sous-titré : Manuel de lutte contre les réacs (Allary Editions).

Guerre aux portes de l’Europe, en Ukraine ; attaques terroristes liberticides à Paris et à Copenhague ; montée en flèche de l’extrême droite… Qui est responsable de ce scénario catastrophe ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct