Fil info

Le juge nucléaire doit être au-dessus de tout soupçon

Il y a de quoi se demander si le dossier nucléaire n’est pas maudit en Belgique. Quels que soient le bout par lequel on le prend ou la personne qui s’en mêle, cela semble devoir toujours finir dans un grand couac et une pantalonade. Après avoir eu droit à l’épisode « Marghem », lié au redémarrage des centrales nucléaires, voici l’affaire « Bens », du nom du patron de l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct