Fil info

Les chroniques de Lampedusa: «C’est important pour nous de savoir s’il est mort» (7/7)

Ce soir, j’ai décidé de m’octroyer une soirée de détente, je vais passer la soirée au petit restaurant de Loreto. Sur la route, je passe devant Molo Faravolo, la zone militaire où les migrants Somaliens ont débarqué il y a deux jours. Les grilles sont grandes ouvertes. Je décide d’y rentrer ni vu, ni connu, histoire d’approcher des membres de la Guardia di Finanza qui a pour mission de recueillir les clandestins et les amener à Lampedusa. Justement, un homme en uniforme fume une cigarette près de la jetée. « Est-ce que vous parlez anglais ? » Oui, c’est ma chance. Il m’explique que même si la mer est calme, aucun migrant n’arrivera ici dans les prochains jours car un grand navire anglais patrouille près des côtes libyennes et a reçu l’ordre de transporter tous les migrants directement en Sicile. Congé pour Lampedusa !

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct