Fil info

Poignée de main historique entre les descendants de Napoléon, Wellington et Blücher

Les descendants des chefs des armées qui se sont battus à Waterloo il y a 200 ans ont scellé mercredi leur réconciliation sous les auspices du prince Charles d’Angleterre, sur les lieux mêmes où s’étaient déroulés des combats parmi les plus meurtriers de la bataille.

Le duc de Wellington, homonyme de son ancêtre britannique --le vainqueur de cette bataille historique- –, le prince Blücher von Statthalter, descendant du maréchal prussien dont la détermination permit aux Alliés de finalement l’emporter, et le prince Charles Bonaparte ne s’étaient jamais rencontrés.

Leurs ancêtres avaient dirigé les armées française, anglaise et prussienne qui se sont affrontés le 18 juin 1815 dans la plaine de Waterloo, à 20 km de Bruxelles, lors d’une bataille qui a mis un coup d’arrêt définitif à l’expansion de l’empereur Napoléon en Europe.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct