Fil info

On peut voir les maîtres jouer très rapidement les débuts de partie afin de se réserver du temps de réflexion pour le milieu et, surtout, pour la fin de partie où la moindre faute est fatale

On peut voir les maîtres jouer très rapidement les débuts de partie afin de se réserver du temps de réflexion pour le milieu et, surtout, pour la fin de partie où la moindre faute est fatale. Cependant, lorsqu'un joueur de club rencontre un «amateur», il peut lui tendre plusieurs pièges comme on a pu s'en rendre compte en analysant les premiers coups de notre partie contre le jeune champion sprimontois Alain Paquet («Le Soir» du 23 juin 1990).

Assez curieusement, nous avions joué une partie pour le championnat de Belgique 1962, dont les 12 premiers coups étaient identiques à ceux joués vingt-huit ans plus tard, à l'occasion du match Ixelles - Sprimont. Dans notre dernière chronique, nous avons pu nous rendre compte de l'existence de ces pièges évités par nos deux adversaires, mais la suite fut très différente et très instructive.

Partie jouée en 1962:

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct