La Une « David Nolande », alias Frédéric Diefenthal, nous plonge dans le thriller paranormal

La Une « David Nolande », alias Frédéric Diefenthal, nous plonge dans le thriller paranormal : Une série francophone haut de gamme

A l'annonce d'une nouvelle fiction francophone, on se prend parfois à soupirer d'avance. Un nouveau flic ? Un nouveau juge ? Une saga plus ou moins bien ficelée avec les mêmes ingrédients que d'habitude ? Le manque de créativité, d'imagination, est si souvent au rendez-vous... Et c'est là qu'on se prend la claque. Un « David Nolande » de six fois 52 minutes qui vous scotche au fauteuil parce que ça, c'est du jamais vu. Un thriller paranormal - coproduit par la RTBF, qui plus est.

Un bout de pitch pour y voir plus clair. Jeune créatif en vogue, David Nolande tue accidentellement une vieille cartomancienne en perdant le contrôle de son véhicule. Folie, malédiction ? Il est convaincu, en tout cas, par la menace d'un vieux gitan : « Il te faudra sauver beaucoup de vies pour une seule que tu as détruite. Si tu échoues, tu verras mourir un des tiens. » Et il entreprend de sauver d'une mort certaine des inconnus aperçus au gré de visions soudaines.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct