Assises du Limbourg Trente ans de prison pour Clottemans : Avouer pour sortir un jour

Ce n’est qu’anecdotique : Els Clottemans, déclarée coupable mercredi soir par les jurés limbourgeois du « meurtre au parachute » de sa rivale amoureuse Els Van Doren, avait chaussé jeudi des lunettes. Comme pour se rendre compte qu’elle ne rêvait pas ; que ces 12 jurés face à elle étaient réellement ceux qui l’avaient déclarée coupable sur des suppositions, plus que sur des preuves.

La jeune femme savait jeudi matin qu’elle ne devait plus rien espérer. Les deux réponses positives des jurés aux questions portant sur sa culpabilité et sur la préméditation ne pouvaient qu’entraîner un réquisitoire de condamnation à la peine maximale, la perpétuité. L’avocat général Patrick Boyen, jeudi matin, l’avait effectivement demandée, rajoutant une couche sur la responsabilité morale et pénale de l’accusée qui aurait pu « empêcher ce meurtre atroce » dès lors qu’elle aurait, à suivre le verdict, saboté le parachute de sa rivale amoureuse une semaine plus tôt et qu’elle aurait pu à tout moment revenir su sa détermination criminelle.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct