Fil info

L’homme du drame japonais

En Suisse, il est « l’incontournable correspondant de la Radio suisse romande à Tokyo » : Georges Baumgartner. En Belgique, il apparaît, depuis le séisme au Japon, chaque jour au JT de la RTBF : Frédéric Charles. Et, comme ces journalistes qui se sont « révélés aux yeux du grand public » à l’occasion d’un conflit militaire, il est devenu un acteur du drame japonais. Par son phrasé, très lent, ses longs silences, son visage grave, son accent nippon.

Les auditeurs suisses le (re)connaissent depuis trois décennies. Les autres le découvrent depuis dix jours : LCI, France2, iTélé , Radio France internationale, France Inter, Le Grand Journal de Canal+... « Un seul correspondant, deux identités ! », s’exclame Arrêt sur images à propos de cet homme au don d’ubiquité, également président du Foreign Correspondents Club of Japan (FCCJ), le club de presse le plus prestigieux au monde avec le National Press Club (NPC) de Washington.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct