«J’écris de la poésie, pour me retrouver au plus près de moi-même»

Entretien

Corinne Hoex écrit. Des romans, comme Ma robe n’est pas froissée ou Décidément je t’assassine. Et de la poésie, comme Cendres, Rouge au bord du fleuve ou, cette année, Celles d’avant. Un de ses thèmes, c’est la maternité envahissante, qu’elle a développée au long de ses romans. Celles d’avant est dans la même veine: les spectres de la lignée maternelle, les revenantes, viennent d’un autre monde pour harceler le narrateur ou la narratrice.

Une fois un roman, une autre un poème. Pourquoi?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct