La lecture

adoucit

les mœurs

L’histoire se passe à Wilmington, dans le Delaware, sur la côte est. La police, futée, y a remarqué, à force d’intervenir dans les habitations de certains quartiers défavorisés, que les domiciles non dotés de livres généraient davantage de crimes, de délits, de problèmes de voisinage que ceux où il y en a. Des policiers ont dès lors lancé des opérations de distribution de livres pour les enfants. Ils ont d’abord donné les livres dont leurs propres kids ne voulaient plus. Puis ils en ont collecté dans la ville. Quand une voiture de patrouille transporte une caisse de livres, elle arbore un drapeau explicite. «Ainsi les enfants ont au moins un bouquin à lire chez eux, pour s’entraîner à la lecture après l’école, dit l’officier qui a lancé l’opération. Ce programme crée des liens très forts dans le voisinage et aide à installer une relation de confiance avec la communauté.» En quelques mois, 6.000 livres ont été distribués. Et les délits ont diminué? Ça, l’info du Delaware Online ne le dit pas. Mais on veut le croire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct