Fil info

Le renouveau du cidre Munaut

Bien avant que la trappiste d’Orval ne devienne omniprésente, la Gaume avait une autre boisson fétiche : le cidre Munaut. Il servait par ailleurs de base au « maitrank gaumais », le « Zigomar », le cidre remplaçant le vin blanc dans lequel l’aspérule odorante macère quelques jours. Mais depuis 1987, le cidre créé par Eugène Munaut, venu de Normandie en 1900, n’était plus que souvenirs.

Didier Munaut, arrière-petit-fils d’Eugène, vient de relancer sa production, et de jolie manière. On est loin des 100.000 bouteilles de l’époque-phare de la première cidrerie belge où la « Grande Réserve » rivalisait avec la « Carte Blanche », mais le début est prometteur. La bien-nommée « Cuvée de la Renaissance 2015 » a la couleur et la luminosité d’un champagne, mais aussi un vrai goût de bonnes pommes. On ne parle plus ici de cidre demi-sec, il est plutôt brut mais sans exagération.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct