Moins de CO2, c’est moins de PIB

En 2005, la production de pétrole a quasiment cessé d’augmenter. Bien peu en ont compris l’importance. Pour le Français Jean-Marc Jancovici, cette nouvelle donne va bouleverser notre monde, bien davantage que tous les discours sur le climat. Car les énergies fossiles et les émissions de CO2 qui vont avec, c’est la croissance du PIB. Et que, malgré ce qu’on affirme, le contenu de celui-ci reste toujours aussi énergivore qu’avant. Jancovici a des ingénieurs la conviction d’avoir raison. Si l’on veut être convaincu que le nucléaire est la solution, une seule adresse. Même s’il balaie rapidement le boulet des déchets et qu’il oublie qu’au nucléaire s’associe un modèle de société marqué par la tension et le secret, la centralisation de la production entre les mains de quelques grandes sociétés.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct