La guerre du biosimilaire est déclarée

Officiellement, c’est un « gentlemen's agreement », un accord qui satisfait toutes les parties. La ministre de la Santé publique, Maggie De Block (VLD), a signé avec l’industrie pharmaceutique, mais aussi les hôpitaux et les sociétés rassemblant les médecins qui prescrivent des « médicaments biologiques », une convention qui veut promouvoir l’emploi de médicaments biosimilaires. En fait des « copies » de médicaments biologiques. L’objectif est clairement pécuniaire : « Le secteur médical et l’industrie pharmaceutique s’engagent à utiliser plus de biosimilaires au lieu des médicaments biologiques originaux dans les hôpitaux. C’est nécessaire pour pouvoir continuer à payer nos soins de santé, pour nos citoyens, mais aussi pour les pouvoirs publics », explique la ministre. Qui a des arguments forts : « Contrairement à ce qu’il se passe ailleurs en Europe, les biosimilaires n’ont pas été adoptés par les hôpitaux belges.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct