A quelques heures d’un nouveau Tchernobyl ?

« Selon les experts, l’Europe pourrait être confrontée au risque nucléaire le plus grave depuis Tchernobyl, à cause (…) de deux vieilles centrales pleines de fissures », entame Avaaz. Premier constat : aucun expert n’est nommément cité. Or « les experts » sont loin d’être unanimes sur la question, comme le laisse entendre cette pétition. En Belgique, l’Agence de contrôle nucléaire a épluché le dossier de Doel 3 et Tihange 2 (les deux réacteurs belges microfissurés), et elle a jugé, après de longs mois d’étude, que la relance de ces deux réacteurs ne posait pas de problème de sûreté. Des experts internationaux ont validé ce raisonnement, excepté un, plus réservé. Parmi les non-convaincus, on retrouve également Ilse Tweer, une professeur autrichienne mandatée par les Verts européens, qui juge « incompréhensible » le redémarrage de Doel 3 et Tihange 2. Mais une chose est sûre : « les experts » ne prévoient pas en chœur un Tchernobyl bis (ou ter).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct