Lianne Tan

« Bad » girl

Aujourd’hui, c’est relâche. Une petite journée de détente au domicile familial de Bilzen, au sud-est du Limbourg, loin de son quotidien habituel, là-bas, aux Pays-Bas, où ses études universitaires lui mangent l’essentiel de son temps. La veille, elle a remporté son septième titre national, à la fois une obligation quand on est la nº 1 incontestable du pays dans son sport, le badminton, et « une belle tradition » qu’elle tient à perpétuer. « Comme je ne joue pas souvent en Belgique, c’est toujours agréable. Généralement, il y a pas mal d’enfants – des jeunes pratiquants – qui sont présents ; c’est le jour de l’année où je distribue le plus d’autographes ! »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct