Une fusion pour conforter les villes

Octobre 1976. Les élections communales coulent la fusion des communes dans le béton démocratique. L’opération menée par Joseph Michel, le ministre de l’Intérieur (lire Le Soir de lundi), s’est soldée par 497 regroupements. Il reste 589 entités locales en Belgique, dont 262 en Wallonie. C’est au sud du pays que l’opération est la plus spectaculaire : du jour au lendemain, le nombre de communes wallonnes passe de 1.434 à 262 tandis qu’en Flandre, la fonte est moins radicale, de 906 à 308 communes.

En Wallonie, l’impact sur la population moyenne des communes est remarquable : de 2.226 à 12.183 habitants. Le même constat vaut pour la superficie des nouvelles entités : de 1.175 à 6.428 hectares en moyenne.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct