Julian King, un équilibriste à Bruxelles

PORTRAIT

LONDRES

Le Royaume-Uni, qui produit des reines, d’admirables domestiques et des sentiments subtils, exporte volontiers ses ambassadeurs parcourant le monde les poches pleines de diphtongues palatalisées. Sir Julian King, désigné ce mardi commissaire européen à la Sécurité, qui est anglais comme on ne sait plus l’être, ne faillit pas à la tradition. Mais le représentant du Foreign Office est davantage qu’un classique plénipotentiaire de Sa Majesté à l’ironie feutrée. Le nouveau commissaire est un habitué des couloirs du Berlaymont où il a effectué une grande partie de sa carrière.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct