Twitter, miroir du jeu politique belge

Il n’y a pas qu’une célèbre personnalité américaine qui se lève avec, dans les doigts, une démangeaison en 140 ou 280 caractères… En Belgique également, le personnel politique est de plus en plus accro à Twitter. C’est que le réseau social est une caisse de résonance idéale pour des messages politiques tantôt vindicatifs ou louangeurs (souvent), provocateurs (parfois) et aptes à marteler les leitmotivs d’un parti (toujours).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct