Fil info

Réseaux sociaux : l’UE ne légiférera pas

Confortée par les efforts que font les géants du Net pour retirer d’eux-mêmes les discours haineux sur leurs pages, la Commission européenne a annoncé vendredi qu’elle n’avait, pour l’heure, pas l’intention de légiférer pour les y forcer. Son dernier examen de la situation a montré que Facebook, Microsoft, Twitter et Youtube avaient retiré volontairement 70 % des contenus illégaux qui leur étaient signalés. En 2016, lors d’un exercice similaire, seuls 28 % des contenus avaient été retirés.

La Commission a en effet demandé à des associations nationales de prendre note, entre début novembre et mi-décembre derniers, du nombre de signalements qu’elles transmettaient à Facebook et Cie, de combien étaient suivis d’effets et dans quel laps de temps. En Belgique, 58 signalements ont été déposés, par deux associations, dont la Ceji (Contribution juive pour une Europe inclusive). Les géants du Net en ont retiré 83 %, une franche progression par rapport au précédent exercice, en mai 2017, où seule la moitié avait été retirée.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct