l’expert « Un langage codé sera plus difficilement compris »

entretien

Marc Jacquemain est docteur en sociologie, chargé de cours à l’Université de Liège.

Peut-on comparer la subversion des années 60 à la subversion actuelle ?

La jeunesse s’est effectivement constituée en partie en acteur politique dans les années 60, mais je pense qu’en termes de contestation et de liberté de parole, il ne faut pas mélanger une contestation qui s’adresse aux institutions et aux autorités jugées moralisatrices et envahissantes, comme c’était le cas dans les années 60, et une liberté de parole contre des groupes déjà stigmatisés comme les femmes, les homosexuels, etc. Ce sont deux formes de contestation et de liberté de parole extrêmement différentes.

Peut-on encore user d’un langage pornographique et dire que ce n’est pas à prendre au sérieux ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct