Réguler internet, enjeu citoyen

du XXIe siècle

Le scandale Cambridge Analytica, qui ébranle Facebook depuis trois semaines, a mis en lumière l’usage parfois terrifiant des données que nous offrons de plein gré aux réseaux sociaux. En les siphonnant illégalement, la société britannique, spécialisée dans la persuasion de masse, a accéléré au minimum deux des premiers accidents industriels de l’histoire démocratique numérique : le Brexit et l’élection de Trump.

Vraiment ?

Ne faisons pas semblant. Comme si internet était né il y a deux ans. Comme si, depuis belle lurette, les stratèges de la communication politique des quatre coins de la planète ne s’étaient pas emparés des outils numériques. Pour réveiller les sympathisants, mobiliser les militants. Et tenter de convaincre des électeurs potentiels.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct