Woodstock a 50 ans, cruel anniversaire

Toute pétrie de bonnes intentions soient-elles, les commémorations ont souvent un petit côté désolant. Elles viennent tout simplement nous rappeler que le temps file et que les beaux héros d’hier sont devenus de vieux messieurs et des vieilles dames plus ou moins décrépit(e)s – pour ceux et celles qui sont encore là. C’est singulièrement cruel pour la « Woodstock Generation », cette jeunesse chevelue et chamarrée de la fin des sixties qui croyait dur comme fer que le rock et les joints pouvaient changer le monde, et dont on fêtera cet été les 50 ans de l’événement fondateur.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct