Le droit de vote élargi au menu parlementaire

Il en aura fallu du temps mais, cette fois, c’est la bonne. Dès ce lundi, les parlementaires bruxellois entameront les discussions autour de l’ouverture du droit de vote aux ressortissants extra-nationaux à l’échelon régional. On le sait, la légitimité démocratique passe par la représentativité. Or, comme le souligne avec vigueur depuis de nombreux mois la plateforme citoyenne 1Bru1Vote, 310.000 Bruxellois non belges en âge de voter – soit un bon tiers de la population de la capitale – n’ont pas voix au chapitre lors des régionales. Parmi eux, une écrasante majorité d’Européens dont la population n’a eu de cesse de croître ces 18 dernières années (voir infographie).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct