L’UCLouvain lance

la course au rectorat

Pour l’un, la vie se déroule le plus souvent sans cravate ; juste une veste sombre sur une chemise blanche décontractée. Pour l’autre, la cravate est au contraire une marque de fabrique. Outre ce détail vestimentaire qui dit beaucoup sur l’image que l’on veut donner, tout sépare les deux hommes. Tout sauf leur employeur : l’Université catholique de Louvain. Et leur ambition : rester ou (peut-être) devenir recteur de leur institution.

Pour le premier, le recteur actuel Vincent Blondel, il s’agit évidemment de rester, de solliciter un second mandat. Pour le second, Sébastien Van Bellegem, doyen de la faculté des sciences économiques, sociales, politiques et de communication, il s’agit (peut-être) d’être candidat au même poste. A l’UCLouvain, personne ne doute, depuis des mois, de son ambition à postuler au sommet de l’institution. Mais jeudi, à 25 heures de la limite du dépôt des candidatures, il faisait durer le suspense.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct