Des candidats tirés au sort chez Agora

Cet élu potentiel au sein du parlement bruxellois, ce sera pour eux leur « cheval de Troie ». Celui qui poussera à l’institutionnalisation du tirage au sort au niveau de la Région de Bruxelles-Capitale.

Éclos voici deux mois, le mouvement Agora veut créer en septembre une assemblée tirée au sort et composée, comme le parlement bruxellois, de 89 individus représentatifs de la population bruxelloise. Et pour atteindre cet objectif, ils ont tiré au sort parmi leurs 150 membres – trois fois plus qu’il y a deux mois – une liste électorale. En disposant chacun trois noms d’hommes et trois noms de femmes présents ce jour-là dans des boîtes distinctes. Ensuite, en piochant les 17 noms qui devraient constituer les candidats aux élections régionales s’ils l’acceptent (seize ont déjà donné leur accord).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct