Un terminal aux allures de smartphone

Sur le marché du paiement, un petit nouveau vient de débarquer. Febelfin, fédération du secteur financier, le rappelait encore en début de semaine : si le Belge règle encore majoritairement ses additions en cash (63 % des transactions dans le pays), c’est parce que trop peu de commerçants offrent la possibilité de le faire électroniquement. Loyaltek, entreprise bruxelloise qui fête ses dix ans cette année, entend bien changer la donne à ce niveau. Pas en cassant les prix : la société est spécialisée dans la conceptualisation de terminaux de paiement (ces appareils capables de lire votre carte de débit ou de crédit), ce n’est donc pas elle qui opère les transactions dont le coût estimé trop élevé freine beaucoup d’indépendants à s’équiper. Mais, plutôt, en innovant, niveau « hardware ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct