Fil info

Biélorussie Le sport pour se refaire une virginité internationale

Aux yeux de « Batka » Alexandre Loukachenko, le « père » de la Biélorussie depuis 1994, les Jeux européens seront un exercice de « soft power » politico-sportif pour faire oublier sa poigne de fer sur son pays de dix millions d’habitants. Surnommé « dernier dictateur d’Europe », le président biélorusse, dont les palais en marbre sont à moins de trois heures d’avion de Bruxelles, s’est révélé un redoutable tacticien. Pour zigzaguer entre Europe et Russie, voguer entre ouvertures démocratiques et mesures autoritaires.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct