« Je n’ai pas été associé aux procédures à l’ISPPC »

Depuis que son nom a été associé à la procédure de nomination de son demi-frère à l’ISPPC – procédure annulée complètement par la ministre de tutelle Valérie De Bue (MR) –, Olivier Chastel (MR) se tait. Ne répondant pas aux demandes d’explication. Parce qu’il est, nous dit-il aujourd’hui, « meurtri par les amalgames » et « mesure par ailleurs toute la difficulté de devoir parler d’un membre de sa famille ». Il a toutefois accepté de réagir ce jeudi après-midi. Pour se défendre en trois points.

1

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct