En Lorraine belge, les promeneurs

restent privés de forêt jusqu’au 15 mai minimum

C’est indéniable, la peste porcine africaine est en régression : depuis le 11 août 2019, on n’a plus trouvé de carcasses positives et depuis lors, on n’a trouvé que 3 ou 4 sites avec des ossements positifs plus anciens. Néanmoins, la ministre wallonne de l’Environnement et de la Forêt, Céline Tellier (Ecolo), a toutefois prolongé l’interdiction de circulation dans les forêts dans la zone infectée, jusqu’au 15 mai.

Ceci se justifie par le fait que des opérations de chasse et de collecte de cadavres de sangliers se poursuivent. Chaque soir ou presque, en semaine, des opérations de tir sont toujours effectuées dans la zone de vigilance principalement, et une dizaine de sangliers sont abattus en moyenne chaque semaine. Il reste donc encore trop de sangliers, notamment dans les territoires où les chasseurs ont été moins présents pour effectuer ce travail.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct