Les gardiens de prison vont enfin recevoir des masques

Les gardiens de prison vont enfin recevoir des masques

Des détenus qui refusent de retourner en cellule. Des incendies boutés à tout ce qui peut s’enflammer. Pire, deux agents pénitentiaires de Lantin roués violemment de coups de pied alors qu’ils sont au sol. Les détenus vivent très mal le confinement et craignent d’être infectés. Ce qu’ils ignorent parfois, c’est que les agents pénitentiaires redoutent aussi la contamination. Car depuis le début de la crise, une grande partie d’entre eux travaille sans protection. Elles ne vont arriver que cette semaine.

« Pendant la première quinzaine de la crise, des agents achetaient eux-mêmes leurs masques quand ils en trouvaient », commente Grégory Wallez, secrétaire régional CGSP. « Depuis lors, certaines prisons en fabriquent. L’administration nous dit maintenant que tous les établissements vont être livrés dans la semaine. » « Jusqu’à ce week-end », réagit un gardien, « à Nivelles, on servait les repas sans masque et sans gants. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct