Une crise qui s’ajoute

aux autres pour Brussels Airlines et le secteur aérien

Une re-nationalisation de Brussels airlines à cause des effets du coronavirus n’est pas à l’ordre du jour, assure-t-on à la compagnie aérienne « nationale », même si elle est possédée à 100 % par le groupe allemand Lufthansa. Mais ce n’est pas pour ça que son avenir est radieux. C’est tout le secteur aérien qui est confronté à des défis inconnus.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct