réformer l’économie Choisir entre Etat garant et Etat stratège

Remettre la réforme du système économique à demain ? C’est peu dire qu’Isabelle Ferreras, Anne Eydoux et Eric Toussaint ne partagent pas ce point de vue. Ils rappellent que face à la crise financière, les Etats sont venus au secours des grandes institutions financières et des grandes entreprises, mais que, malgré les beaux discours, rien n’a fondamentalement changé. Si Eric Toussaint « remet en cause la légitimité de nouvelles dettes publiques contractées pour favoriser les grandes banques privées », Anne Eydoux rappelle qu’« on attend toujours la domestication de la finance », promise lors de la crise financière.

« La crise du coronavirus est le dernier rappel avant la crise ultime, celle du dérèglement climatique qui aura des conséquences bien plus massives », renchérit Isabelle Ferreras. Bref, c’est maintenant qu’il faut agir.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct