Le « tracing » n’est toujours pas optimal

Tester-tracer-isoler. Au centre du triptyque mis sur pied pour lutter contre le covid, une stratégie de « suivi des contacts » belge – et régionalisée – fortement critiquée depuis le début de la crise. « En proie à l’ennui » cet été, « débordés » en octobre, les agents des « call centers » et ceux déployés sur le terrain sont-ils aujourd’hui en mesure de faire mieux leur boulot, soit casser rapidement les chaînes de transmission en identifiant puis en prévenant les personnes en contact avec un porteur confirmé ? La réponse est oui, selon les responsables, mais il y a encore des ratés. Et de la marge pour se perfectionner.

1

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct