Fil info

Navalny en prison,

ses partisans mobilisent

De prison, les nouvelles ne sont pas bonnes. Alexeï Navalny, la figure centrale de l’opposition anti-Kremlin, arrêté le 17 janvier dès son retour à Moscou, accuse ses geôliers de le soumettre à une forme de torture « par privation de sommeil » expliquant, dans une plainte sur son site, être réveillé « huit fois par nuit ». Il souffrirait aussi de problèmes au dos. Condamné à deux ans et demi de détention, incarcéré dans un camp pénitentiaire à une centaine de kilomètres de Moscou, l’avocat anti-corruption devenu leader des manifestations aurait commencé à sentir un engourdissement de l’une de ses jambes. Il peinerait à se tenir debout. Après avoir essuyé un premier refus, ses avocats ont toutefois pu lui rendre visite ce jeudi.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct