Fil info

JOHN STAMFORD AU TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE TURNHOUT: "SPARTACUS? C'ETAIT POUR DECOURAGER LA PEDOPHILIE

John Stamford au tribunal correctionnel de Turnhout

«Spartacus? C'était pour

décourager la pédophilie...»

John D. Stamford, l'éditeur responsable du «Guide Spartacus», se méfie de la presse. Logique: c'est un journaliste britannique qui l'a débusqué à son domicile de Geel et a permis son arrestation par la police belge en septembre 1993. Mercredi, devant le tribunal correctionnel de Turnhout, il a demandé - en vain - le huis clos pour se préserver des «jugements médiatiques». Toute cette affaire, dit-il, a été inventée par la presse à sensation, et de distribuer des communiqués à l'entrée du tribunal pour clamer son innocence.

John Stamford est inculpé pour écrits contraires aux bonnes moeurs et incitation, par la publicité, à l'exploitation sexuelle des enfants. Mais les avocats des parties civiles (notamment les associations suisses Terre des hommes et Sentinelles) voudraient que le tribunal qualifie autrement les faits et le poursuive sur base de l'article 379 du Code pénal qui incrimine le proxénétisme international de mineurs.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct