Fil info

La Belgique juge ses terroristes (II)

La Belgique juge ses terroristes (II)

De Charleroi à Namur, le piège tendu

se referme sur des fugitifs surpris

Sur base de la formule «Cherchez à qui le crime profite», on a fait beaucoup de remarques, de commentaires, d'hypothèses sur les liens qui auraient pu unir les terroristes des C.C.C. ou du F.R.A.P. à l'un ou l'autre des rouages de l'Etat. Sur ce thème de réflexion, tous les points d'interrogation ne sont pas levés. Le seront-ils un jour, d'ailleurs, quand on sait à quel point les services de renseignement ou les services d'enquête tiennent à cacher leurs méthodes, leurs «secrets de fabrication»?

On peut cependant lever un coin du voile, expliquer comment l'enquête a abouti, quel service a permis tel progrès, comment on a découvert telle information. Bref... faire l'histoire de l'enquête après avoir fait celle de la terreur.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct